Menu
X

Category Archives: ostéopathie

image
3 semaines ago ostéopathie

L’ostéopathie, le nourrisson et le bébé

OSTÉOPATHIE NOURRISSON, BÉBÉ

Lors de l’accouchement, le nourrisson subit d’importantes contraintes qui agissent parfois sur la mobilité des os de son crâne et de son rachis.

Ces contraintes peuvent entraîner des troubles fonctionnels immédiats ou différés.

Les nourrissons peuvent être pris en charge par l’ostéopathe dès les premières semaines après la naissance.

Plus la consultation est réalisée rapidement, plus le traitement ostéopathique sera efficace et les résultats visibles rapidement.

femme_enceinte

QUELQUES INDICATIONS À UN TRAITEMENT OSTÉOPATHIQUE POUR VOTRE BÉBÉ :

  • Toute asymétrie physique du crâne
  • Torticolis
  • Troubles de la digestion : coliques, diarrhées, constipation, …
  • Régurgitations, vomissements
  • Troubles du sommeil, nervosité
  • Troubles ORL à répétition : sinusites, otites, rhinites, bronchiolites, …
  • Troubles de la succion
  • etc.

Il est d’autant plus important de consulter un ostéopathe si vous avez eu un accouchement difficile (travail trop long ou trop rapide, une péridurale ou une césarienne, si votre bébé est né prématurément, si il y a eu une instrumentation à la naissance (forceps, ventouse, spatule), ou s’il s’est présenté par le siège).

La prise en charge du nourrisson en ostéopathie ne remplace en aucun cas le suivi médical par un pédiatre ou un autre spécialiste dont il aurait besoin.

image

L’ostéopathie pour l’enfant et l’adolescent

Ostéopathie pour enfant et adolescent

Votre ostéopathe possède toutes les connaissances et compétences nécessaires pour le traitement ostéopathique de l’enfant et de l’adolescent.

De la naissance à l’adolescence, certains troubles et dysfonctionnements peuvent intervenir. L’ostéopathie permet un accompagnement thérapeutique pendant la croissance, détectant et corrigeant en douceurs les éventuels déséquilibres et tensions qui s’installent.

enf-2

Il peut être également judicieux de consulter un ostéopathe après des traumatismes comme des chutes, des chocs, avant et après la pose d’un appareil dentaire, en cas de changement de comportement, de difficulté de concentration, …

Les motifs de consultation les plus fréquents sont :

  • Troubles de la posture chez l’enfant : scoliose, avachissement, hyperlordose, hypercyphose, …) 
  • Troubles digestifs
  • Troubles ORL récurrents : otites, bronchiolites, …
  • Douleurs chroniques articulaires ou de croissance
  • Maux de tête, migraines
  • Hyperactivité, troubles de la concentration et de la mémoire, troubles du sommeil
  • Suivi d’un traumatisme : chute, accident, fracture, entorse, suite d’une opération, …
  • Enurésie
  • Suivi d’un traitement d’orthodontie
  • etc.

Une prise en charge ostéopathique régulière (1 à 2 fois par an) permet de prévenir ces maux qui peuvent survenir dans la vie de tous les jours.

image
11 mois ago ostéopathie

Les différents troubles présents en ostéopathie

Les céphalées

Les céphalées sont un motif de consultation très fréquent.

Elles touchent 80% de la population.

Le prise en charge des céphalées, nécessite un examen du patient complet afin d’écarter toute pathologie.

Les différents types de céphalées sont : 

  • Les migraines :C’est une douleur hémi-crânienne, pulsatile et intermittente.

Elles peuvent être accompagné de signe visuel, de trouble du langage et de sensation anormale au niveau de la langue. Elles peuvent durer plusieurs jours.

  • Les céphalées de tension :C’est une douleur bilatéralle à type de pression. Les muscles du cou, de l’épaule et de la machoire peuvent être douloureux.
  • Les céphalées cervicales : C’est un mal de tête unilatéral, déclenché par les mouvements du cou ou une posture, avec la possibilité d’avoir une douleur cervicale.

Les troubles du sommeil

Cela touche plus frequement les femmes et augmente avec l’âge.

Cela se manifeste par: 

  • La nuit :

– Difficulté d’endormissement

– Réveil nocturne

– Réveil précoce

  • Le jour :

– Fatigue

– Somnolence

– Irritabilité

– Trouble de l’humeur

 Les troubles intestinaux

Dans les troubles intestinaux sont regroupés :

  • Les troubles fonctionnels
  • Les ballonnements
  • Les difficultés à digérer
  • Les reflux gastro-oesophagien ( si la cause ne nécessite pas une prise ne charge médicale)

Les troubles ostéo-articulaire

Ceci regroupe :

  • Les maux de dos de type : lumbago, dorsalgie, cervicalgie
  • Les douleurs de type : sciatalgie, cruralgie, pubalgie
  • Le syndrome du canal carpien
  • Les séquelles de traumatisme
  • Les douleurs de la machoire
  • Les douleurs au niveau des membres
image
1 année ago ostéopathie

Les différents principes de l’ostéopathie

La pratique de l’ostéopathie est régit par différents principes

L’unité du coprs

L’être vivant est un ensemble relié par les tissus qui le composent. Il constitue donc une unité fonctionnelle indissociable propre à chacun.

L’inter-relation structure-fonction

Dans l’ostéopathie le fonctionnement d’un organe, d’une articulation ne peut être optimal que si la mobilité de la structure est normale. Et la mobilité ne peut être normale que par un bon fonctionnement de la structure.

Principe d’auto-guérison

L’ostéopathie se base sur le fait que le corps peut, par des mécanismes physiologiques qui lui sont propres, arriver à sa guérison. Le thérapeute n’est que le starter de ces réactions normales en permettant au corps de retrouver un état de stabilité

La Dysfonction Somatique

 C’est une réaction du corps à un stress qu’il soit émotionnel (stress, fatigue), physique (traumatisme, efforts répétés, trouble de la posture, maladie) ou en relation avec des facteurs environnementaux (alimentation, mode de vie).

Petit rappel sur l’ostéopathie 

Historique

L’ostéopathie est une médecine manuelle prenant racine aux Etats-Unis.

Elle se base sur le toucher, une palpation fine, afin de pouvoir poser un diagnostic ostéopathie et traiter les différentes dysfonctions susceptibles de maintenir des zones de contraintes et donc de douleur, mais aussi dans certain cas savoir réorienter son patient vers son médecin traitant en cas de doute sur le diagnostic.

Inventée par un médecin américain Andrew Taylor Still en 1874. L’ostéopathie se développe avant tout aux Etats-Unis, puis dans les pays anglo-saxons tels-que l’Angleterre, la Nouvelle-Zélande, l’Australie. En France, elle se pratique depuis les années 1960 mais n’est autorisée que depuis le 4 mars 2002 (article 75).

image
2 années ago ostéopathie

Le diagnostic ostéopathique

Afin de poser un diagnostic ostéopathique et traiter en toute sécurité, les consultations se déroulent de la façon suivante :

  • Une anamnèse :  Au début de la consultation, je vous poserai de nombreuses questions sur l’apparition de vos symptômes, sur vos antécédents afin d’écarter toutes pathologies n’étant pas de mon ressort et nécessitant une consultation en médecine traditionnelle.
  • Une observation: Elle me permet de comprendre votre schéma postural et les différents déséquilibres.
  • Une phase de tests: Cela va me permettre de passer en revue la globalité de votre corps afin de poser un diagnostic ostéopathique mais aussi de comprendre les causes de l’apparition de vos symptômes.
  • Une phase de traitement: Enfin, suivant le diagnostic, je mettrai en place différentes techniques en fonction de votre personnalité physique et psychique afin d’obtenir la meilleure efficacité possible.

Les techniques utilisées lors des consultations peuvent se regrouper en 3 catégories:

  • Les techniques structurelles: Elles sont utilisées dans le but de mobiliser différentes structures du corps. Cela peut aller de la simple mobilisation à la manipulation à haute vélocité et basse amplitude.
  • Les techniques viscérales: Ces techniques ont pour but de lever les tensions qui peuvent être présentes au niveau des viscères, et qui peuvent  entretenir ou causer certaines douleurs.
  • Les techniques fonctionnelles: Ces techniques ont pour but de mobiliser le tissu de soutien du corps. Ce tissu servant de charpente au corps, une tension ou une baisse de sa mobilité peut avoir des répercussions douloureuses à distance de la zone en dysfonction.
image
2 années ago ostéopathie

Comment se déroule une séance d’ostéopathie ?

Déroulement d’une séance d’ostéopathie

1) ANAMNÈSE

La consultation débute par un interrogatoire précis sur votre motif de consultation et vos antécédents médicaux, chirurgicaux et traumatiques. Ceci permet à l’ostéopathe de mieux comprendre les origines de vos douleurs.

2) Examens et tests

Un bilan global est ensuite effectué afin de déterminer
les zones du corps qui sont en restriction de mobilité. Cette première partie permet également à l’ostéopathe d’établir un diagnostic différentiel en vue de détecter une pathologie qui ne serait pas de son registre.

3) Traitement

Il existe différentes techniques de traitement, le structurel
(qui peut se résumé grossièrement par le « crac »), le fonctionnel (technique douce), le viscéral (le travail sur les organes), le crânien et les techniques fasciales (travail tissulaire).

Votre ostéopathe travaillera principalement en techniques fasciales, crâniennes, viscérales et fonctionnelles, en fonction de la demande et des tissus de chaque patient, afin de redonner de la mobilité aux zones trouvées lors des tests.

4) Les réactions possibles après la séance et pourquoi ?

Chaque patient va réagir différemment après une séance d’ostéopathie. Les réactions les plus fréquentes sont :

  • les courbatures qui sont dues au travail des muscles qui régissent la posture. Les nouvelles informations données par l’ostéopathe durant la séance peuvent créer des réactions en chaine pouvant produire des courbatures à divers endroits.
  • la fatigue, due à la consommation d’énergie du corps pendant et après la séance.
  • de nouvelles douleurs dues à la réorganisation du corps.
  • des nausées, diarrhées, pouvant apparaître principalement après un travail digestif.

L’ensemble de ces symptômes perdurent pendant 48h environ. C’est pourquoi, toute activité sportive et physique est déconseillée durant cette période.

image
2 années ago ostéopathie

L’ostéopathie c’est quoi au final ? Petit rappel

L’ostéopathie

C’est une médecine manuelle qui s’intéresse au corps dans sa globalité.
Le but est de déterminer la cause des symptômes présentés par le patient. Le traitement s’effectue par le biais de techniques douces qui respectent les tissus du patient. L’ostéopathie possède champ d’action très large dont les différents motifs de consultation sont évoqués dans la rubrique «pourquoi consulter ».

L’histoire

L’ostéopathie a été fondée aux Etats-Unis par Andrew Taylor Still vers la fin du 19ème siècle. Il est un des premiers médecins à s’intéresser aux interactions entre les différents systèmes du corps humain. En 1874, il abandonnera la médecine conventionnelle pour se consacrer à une médecine différente qu’il appellera « ostéopathie ».

Il établit des grands principes qui sont les fondements de cette pratique :

  • « La structure gouverne la fonction », cela signifie que toute altération du squelette (accidents, choc, traumatisme, chirurgie et toutes restrictions de mobilité) va modifier le fonctionnement des organes qui sont en relation avec ses articulations.
  • « Le rôle de l’artère est suprême », il met en évidence l’importance de la libre circulation des liquides du corps (sang, lymphe, liquide céphalo-rachidien, etc).
  • « L’homéostasie », l’ostéopathe est une aide extérieure et c’est le corps qui travail pour rétablir ses constances. On se base sur la faculté que possède le corps humain à s’autoréguler et s’autoguérir.
  • « L’unité du corps », on a une interrelation entre toutes les structures du corps (os, muscles, tendons, ligaments, nerfs, organes) par un tissu commun : le fascia. Ainsi, une restriction de mobilité en un endroit peu créer des douleurs à distance.

Pourquoi ça marche

L’ostéopathe cible précisément les zones de restriction de mobilité grâce à une perception entrainée de sa main et sa connaissance précise de l ‘anatomie et de la physiologie du corps humain. L’ostéopathe traite les zones du corps qui présentent des restrictions de mobilité et qui sont à l’origine de vos douleurs. Par exemple, une ancienne entorse de cheville peut modifier légèrement votre façon de marcher et au fil du temps générer des douleurs au niveau du dos. L’ostéopathe ciblera la cause de votre douleur, ici la cheville, pour traiter votre mal de dos.

image
2 années ago ostéopathie

Qu’est ce que l’ostéopathie ?

Qu’est ce que l’ostéopathie ?

Pratique exclusivement manuelle, l’ostéopathie se définit comme l’art de diagnostiquer et de traiter les dysfonctionnements de mobilité des tissus du corps humain, qui entraînent des troubles fonctionnels pouvant perturber l’état de santé.

A cet effet l’ostéopathe reçoit une formation rigoureuse et approfondie de l’anatomie, de la physiologie et de la biomécanique.

L’objectif de l’ostéopathie est de comprendre les liens entre les mécanismes d’apparition d’un symptôme et leurs causes. Par diverses techniques, l’ostéopathe doit libérer les blocages pour aider le corps à retrouver son mouvement et sa santé.

L’ostéopathie s’adresse à tout le monde, tout au long de la vie, elle traite aussi bien le nourrisson que la personne âgée, la femme enceinte et le sportif.

OSTÉOPATHIE ET FEMME ENCEINTE 

osteopathie-femme-enceinteL’ostéopathe propose un suivi régulier de la femme enceinte pendant la grossesse.

Attention, l’ostéopathie ne dispense en aucun cas du suivi obstétrique conventionnel, mais représente un réel complément dans la prise en charge du confort et de la santé de la future maman et du bébé.

La grossesse est une période de grands bouleversements pour le corps de la femme. Elle est à l’origine de variations hormonales, physiques et psychiques.

L’ostéopathie peut soigner les douleurs, gênes ou tensions rencontrées au quotidien par la femme enceinte : lombalgies, cervicalgies, dorsalgies, sciatiques, douleurs coccygiennes, jambes lourdes mais aussi nausées, maux de tête, ballonnements, …

L’ostéopathie permet aux femmes enceintes de vivre leur grossesse dans les meilleures conditions physiques possibles, grâce à des techniques douces, non invasives, et sans prise de médicaments.

Même après l’accouchement, votre ostéopathe vous accompagne.

Par son action sur les différentes structures malmenées lors de l’accouchement (coccyx, périnée, bassin), l’ostéopathe va permettre à votre corps de récupérer une bonne mobilité, de se rééquilibrer et ainsi vous éviter d’éventuelles douleurs résiduelles à l’accouchement.

image
2 années ago ostéopathie

L’ostéopathie et les médecines alternatives

Les médecines alternatives sont-elles efficaces ?

On est surpris par le nombre de Français qui les utilisent et par l’efficacité qu’ils leur prêtent. Une enquête est partie de l’engouement constaté par les lecteurs de Sciences et Vie, ils étaient demandeurs d’informations sur ces médecines alternatives qu’un certain nombre d’entre eux utilisent ou aimeraient utiliser.

acupuncture-pour-maigrirA partir de ces questions, l’enquête s’est intéressée aux médecines alternatives d’un point de vue général, il y avait également le constat que la médecine conventionnelle ne satisfait pas, on peut constater vis-à-vis des médicaments une méfiance avec raisons et scandales divers et variés qui ont décrédibilisé la médecine traditionnelle, cela a instauré une certaine méfiance entre les patients et les médecins. Dans ce creux sont venues se nicher des médecines alternatives, la question est de savoir, tourner le dos à la médecine conventionnelle c’est peut-être tourner le dos à l’évaluation scientifique, car cela ne soigne pas tout.

Ainsi, est-il possible d’utiliser ce prisme de la validation scientifique, des essais cliniques et de la raison, pour s’intéresser aux médecines alternatives, quitte à se soigner autrement, le faire en sachant ce qui marche et ce qui ne marche pas.

l’acupuncture jouit d’une forte réputation

L’acupuncture a une place particulière dans les médecines alternatives et non conventionnelles. L’acupuncture propose 1000 essais thérapeutiques randomisés, une centaine de méta-analyses, une grande méthodologie pour évaluer des soins, donc il est possible d’en parler.

Effectivement, quand on compare avant et après avec l’acupuncture, les patients vont mieux en particulier pour la douleur, donc c’est efficace. Mais le mot efficacité veut dire plusieurs choses, est-ce efficace pour l’organe ? pour le patient ? pour la société ? Soigne-t-on le malade ? La maladie ?

Nous qui sommes imprégnés de la pensée occidentale de Claude Bernard que la médecine c’est le fonctionnement des organes, etc. La prise en charge et le temps passé peuvent-être considérés comme les points communs entre la médecine traditionnelle et les médecines alternatives.

La suite dans notre prochain article…

image
3 années ago ostéopathie

Comprendre l’ostéopathie et le métier d’ostéopathe

La consultation de 45 minutes est fixée selon les praticiens, ce n’est pas pris en charge par la sécurité sociale mais de plus en plus de mutuelles remboursent les séances chez l’ostéopathe car l’ostéopathie est à la mode et soulage de plus en plus de patients. Ils sont de plus en plus nombreux à en louer les bienfaits, le nombre de consultations augmente et l’offre en France s’est décuplée, on compte aujourd’hui plus de 17 000 ostéopathes sur le territoire.

Pourquoi cet engouement ? Qui se cache derrière le titre d’ostéopathe ? Quelle place donner à cette profession de plus en plus influente dans le paysage de la santé en France ?

Un peu d’histoire pour expliquer les origines de l’ostéopathie 

Tout commence dans le middle Ouest américain à la fin du 19ème siècle, la légende raconte qu’Andrew Taylor Still, médecin, vit mourir trois de ses enfants d’une épidémie de méningite. Traumatisé par l’impuissance de la médecine traditionnelle, il se mit en quête d’une nouvelle théorie pour soigner les gens.

still

Une nouvelle approche de l’anatomie 

Il a constaté que les maladies pouvaient cheminer par la voie des os, c’est ainsi que l’ostéopathie est née, une maladie est due à la restriction de mobilité d’un os ou d’un organe, il a dit, cela peut bloquer une artère, il a démontré qu’il y avait la possibilité d’auto-guérison, un corps si on lui donne les possibilités de récupérer sa mobilité au niveau des os et des articulations il y avait une possible de se soigner soi-même.

osteo5Still invente donc une nouvelle conception du fonctionnement du corps humain, une nouvelle approche de l’anatomie, loin des canons de la médecine occidentale. Pour lui, toutes les parties du corps fonctionnent en interdépendance, on doit donc pour le soigner considérer l’individu dans sa globalité.

Sur la base de ces théories, Still codifie toutes une série de traitements basés sur des techniques manuelles, comme par exemple des manipulations vertébrales. Les ostéopathes, leur mission c’est de traiter ce que l’on appelle les troubles fonctionnels, c’est-à-dire, des troubles qui apparaissent chez le patient mais qui ne sont pas reliés à une maladie d’un organe, c’est-à-dire à une maladie organique.

Le cancer, ce n’est pas du ressort de l’ostéopathie, une fracture ce n’est pas non plus du ressort de l’ostéopathie, c’est un autre champ de compétence. Il y a beaucoup de pathologies qui ne relèvent pas de son champ d’action, tout ce qui est troubles organiques, lorsque l’organe est atteint dans sa structure, le patient doit être orienté vers une médecine plus traditionnelle.

Médecin et ostéopathe 

Contrairement à un médecin, l’ostéopathe ne prescrit pas de médicaments, ni d’examens. Et contrairement à un kiné, il ne fait pas de rééducation fonctionnelle par des mouvements ou des massages. Les ostéopathes disent en revanche soulager par simples techniques manuelles les douleurs articulaires mais aussi les migraines, la constipation, les troubles du sommeil, les cystites et bien d’autres choses encore.

osteopathie_th-1L’ostéopathie est une autre façon de soigner par les mains, une pratique violemment rejetée par les médecins lorsque la discipline est arrivée en France dans les années 50. D’ailleurs, beaucoup d’ostéo sont devenus peu à peu la cible de procès pour exercice illégal de la médecine. Pour l’accusation, les ostéopathes pratiquaient illégalement la médecine puisqu’ils faisaient des diagnostics et administraient des traitements, une analyse qui fut contestée à l’époque par leur avocat. En ces temps, ils citèrent notamment le président du conseil national de l’ordre des médecins qui assimilaient certaines pratiques de l’ostéopathie à de l’ésotérisme.

Malgré le scepticisme affiché des médecins, le succès populaire de l’ostéopathie poussera les pouvoirs publics à lui donner un statut. En 2002 le ministre de la santé Bernard Kouchner reconnaît le titre d’ostéopathe, l’exercice de l’ostéopathie n’est plus illégal. Mais cette certification par les textes a-t-elle vraiment mis fin aux querelles sur le terrain ?

10 ans après sa reconnaissance officielle, l’ostéopathie est plébiscitée et elle a désormais ses écoles et ses formations professionnelles.

© Copyright 2016 - 2019 Ostéo. Tous droits réservés.