Menu
X

Category Archives: ostéopathie

image
2 semaines ago ostéopathie

Le toucher en ostéopathie

L’ostéopathie et le toucher 

Dans une interview accordée à France Inter, le Docteur Alain Cassourra nous parle de son expérience de la médecine et de l’ostéopathie. Nous vous proposons la retranscription de ces échanges très intéressants.

Cet apprentissage a été difficile et vous l’avez raconté dans votre premier ouvrage, l’énergie, l’émotion, la pensée aux bouts des doigts et vous écriviez dans ce livre : le médecin que j’ai été a eu bien du mal à accepter ces concepts ; l’idée que la main par le toucher pouvait me révéler un monde chez l’autre mais aussi en moi ne m’avait pas effleuré.

Prendre conscience du mouvement dans le corps

198496_f59783dd5ad04d89aa0e237bdd3fcaafLe toucher m’a permis de prendre conscience du mouvement dans le corps, du mouvement volontaire mais aussi involontaire, articulaire, musculaire mais aussi des viscères et des fluides. C’est une première découverte mais je crois que le toucher m’a fait prendre conscience que nous avons une histoire qui s’exprime aussi par le corps, ce que je n’avais pas perçu, comme les organes, dans le corps on peut rencontrer des émotions et la pensée, un aspect qui ne m’avait jamais effleuré l’esprit et je peux concevoir que cela est assez difficile à admettre.

Si on fait référence à la médecine tradi chinoise, les chinois décrivent chaque organe avec un niveau physique, un niveau énergétique, un niveau émotionnel et un niveau mental. Pour eux c’est un concept totalement présent et là devant nous.

Notre histoire traumatique physique est inscrite dans notre corps, comme notre histoire émotionnelle ainsi que nos représentations mentales qui conditionnent la façon dont les individus bougent et parlent.

Nous ne pouvons fractionner le corps, l’émotion et la pensée

Nous sommes le corps, l’émotion, la pensée, nous sommes tout cela et nous ne pouvons fractionner ces éléments. L’ostéopathie c’est une rencontre de deux êtres par le toucher et c’est cela qui révèle le fait que je ne touche pas uniquement de la matière, je touche une personne dans toutes ses dimensions. C’est F. Dolto qui disait : si des paroles peuvent être touchantes c’est bien parce que les gestes sont éloquents. On rencontre dans le corps à la fois la matière et le verbe, Still qui est le père fondateur de l’ostéo disait : je rencontre en l’Homme la matière le mouvement et l’esprit, un univers en miniature.

Soigner avec ses mains nécessite une grande écoute. Si on n’a pas d’idées préconçues, si on n’a pas un plan de bataille précis, autrement dit si on laisse le corps nous guider, effectivement il faut écouter le corps. Quand un patient rentre, il a mal ici ou là, il a une idée de l’origine de sa douleur, mais lorsque l’on aborde le corps dans sa globalité on s’aperçoit  parfois qu’une douleur cervicale peut très bien avoir son origine dans le bassin ou dans un pied. Ainsi, il faut libérer l’ensemble des restrictions de mobilité et pour ce faire il faut s’éloigner du symptôme. Cette approche pour un médecin est assez difficile à appréhender et pourtant cela a une logique, car quand on étudie la bio mécanique, on s’aperçoit que toutes les parties du corps sont interdépendantes, lorsque l’on voit qu’un diaphragme sollicite l’ensemble des viscères, on voit bien que le mouvement est partout et que ce n’est pas une illusion.

Rencontrer une personne par le toucher, c’est partir en voyage, mais de la même façon quand deux personnes échangent verbalement, par le verbe nous partons également en voyage, l’ostéopathie est un voyage silencieux qui passe par le toucher et qui correspond à un réel voyage.

La vie on la rencontre partout dans le corps, la vie ne manque pas d’imagination, toujours prête à surprendre et à prendre par la main.

image
3 semaines ago ostéopathie

Créer son blog quand on est ostéopathe

Créer son blog ou son site Internet

Avant de commencer à publier du contenu sur des thématiques liées à l’ostéopathie ou aux médecines alternatives, vous devez d’abord créer un blog qui accueillera vos articles. Nous vous conseillons d’utiliser le CMS WordPress qui est un outil facilitant la création d’un site web, en quelques clics vous aurez une plateforme agréable à parcourir et intuitive pour l’usager mais également pour vous. On insiste souvent sur le contenu de votre blog, mais la forme est également un critère important à prendre en compte, ne la négligez pas alors prenez le temps de travailler vos polices d’écriture, d’ajouter quelques images et de soigner la mise en page.

Vous trouverez une tonne de tutoriels bien expliqués sur le sujet, pour cela vous trouverez votre bonheur sur WordPress ou Dupral qui sont des outils très utiles lorsque l’on veut créer un site Internet ou un blog.

Commencer la rédaction sur l’ostéopathie ou le métier d’ostéopathe

Reprenons l’exemple concret d’un jeune ostéopathe qui souhaite améliorer sa présence sur Internet donc d’augmenter sa patientèle dans son cabinet libéral. Votre blog est le reflet de votre personnalité, de vos connaissances, de vos passions, de votre manière d’interagir avec autrui. Voilà pourquoi, aujourd’hui, vous devez le savoir: si vous avez des passions ou des connaissances dans un domaine précis, sachez qu’elles valent de l’or.

Vous êtes ostéopathe et venez de terminer vos études ? Vous avez une spécialisation en ostéopathie ou vous aimeriez créer une structure spécifique en lien par exemple avec le milieu sportif ou associatif ? Parlez-en sur votre blog !

Les études en ostéopathie

logo-carteVous souhaitez communiquer sur la discipline de l’ostéopathie ? Voici un exemple qui pourrait servir débauche. L’ostéopathie c’est quoi ? C’est une jeune discipline reconnue en France depuis 2002, l’ostéopathie est dispensée par 24K praticiens. Cette médecine manuelle consiste à palper les corps pour déceler les tensions et les déséquilibres puis à manipuler les muscles et le squelette.

Selon diverses études, près d’un 1 français sur 2 a déjà consulté un ostéopathe pour soulager par exemple un mal de dos ; face au succès de la technique et à ses bienfaits on a vu éclore différents centres de formation un peu partout. La réglementation de la formation à l’ostéopathie date de 2007 et celle-ci a abouti à une dérive quantitative et qualitative de l’offre de formation. L’esprit de la réforme était réellement d’insérer une notion de sécurité et de qualité des soins que doivent produire les ostéo.

Trop d’écoles, trop de méthodes d’enseignements, trop de candidats et à l’arrivée trop de diplômés sur le marché du travail explique L. Bernela, présidente de la fédération nationale des étudiants en ostéo.

Voila, vous tenez là votre premier article sur les études en ostéopathie. Publiez alors un article par jour sur une actualité récente ou un texte de loi qui légitime encore davantage le métier d’ostéopathe. Votre blog parlera d’ostéopathie, de problèmes articulatoires, de sciences médicales, d’anatomie, de sciences humaines, des conditions de travail d’un ostéopathe en libéral, etc.

Organisez-vous pour avoir le bon rythme de rédaction

Vous voyez c’est vraiment simple. Tout le monde a des passions, des connaissances sur certains sujets. Bien évidemment, vos connaissances s’amélioreront avec le temps. Ne vous freinez jamais. Si vous pensez ne pas être assez doué pour parler du sujet qui vous intéresse alors ne vous freinez pas.

Allez-y. Foncez. Soyez imprécis. Dans l’erreur parfois. Et alors ? L’erreur est humaine et personne n’a la connaissance ultime ! Le seul maitre mot : »LANCEZ-VOUS ».

image

POURQUOI CONSULTER UN OSTÉOPATHE ?

Les raisons pour lesquelLES ON CONSULTE UN OSTÉO 

Une formation d’ostéopathie en 6 ans à temps complet permet d’emmagasiner des connaissances en anatomie, physiologie et pathologie mais aussi de disposer d’un grand nombre de techniques différentes.

Ces techniques permettent à l’ostéopathe de s’adapter aux patients et aux situations. Ce professionnel de l’ostéopathie ne traite pas de la même façon un nourrisson, un enfant, un adolescent ou un adulte, une personne âgée ou handicapée.

Quels sont les différents champs d’application de l’ostéopathie ?

Système orthopédique

Maux de dos, douleurs articulaires, entorses, scoliose lumbago

Système neurologique

Sciatique, cruralgies, névralgies…

Système digestif

Ballonnements, colites, troubles du transit, digestion difficile

Séquelles traumatismes

Accidents de voiture, chutes, chocs

Suivi du sportif

Assidu ou occasionnel, blessures ou « check-up »

Système ORL

Sinusites chroniques, céphalées, migraines, vertiges

Système neuro-végétatif

Stress, troubles du sommeil, hypernervosité

Système cardio-vasculaire

Troubles circulatoires des membres inférieurs, palpitations..

Système génito-urinaire

Douleur du cycle, suivi de la grossesse

Suivi du nourrisson

Régurgitations, troubles du sommeil torticolis

Ostéopathie : Déroulement d’une séance

Comment se déroule une séance chez l’ostéopathe ? Je vous propose ces quelques étapes qui vous donneront les grandes lignes d’une prise en charge ostéopathique.

Entretien :

L’ostéo commence toujours la séance par une série de questions de plus en plus précise pour bien comprendre le motif de la consultation. Il également souvent besoin d’informations plus générales lui permettant d’avoir un vision globale du patient.

Tests :

La première phase de test lui permet de déterminer su la prise en charge ostéopathique est adaptée.
Les test suivant m’orienteront afin de déterminer un axe thérapeutique efficient.

Traitement :

Uniquement grâce à ses mains, il met en place les différentes techniques afin de redonner la mobilité nécessaire aux tissus. Le champ d’investigation s’étend du système crânien, vertébral, viscéral aux membres périphériques et les techniques utilisées respectent le corps du patient.

Est-ce que les séances chez l’ostéopathe sont remboursées par l’assurance maladie ?

À l’heure actuelle, la sécurité sociale ne rembourse pas les consultations chez un ostéopathe. En revanche, de plus en plus de mutuelles prennent en compte la demande grandissante des patients. Je vous conseille donc de prendre contact avec votre complémentaire.

Si elle vous rembourse en intégralité ou en partie une consultation en ostéopathie. L’ostéopathe a la possibilité de vous faire une note d’honoraire qu’il vous suffira de leur envoyer.

image

L’ostéopathie, le nourrisson et le bébé

OSTÉOPATHIE NOURRISSON, BÉBÉ

Lors de l’accouchement, le nourrisson subit d’importantes contraintes qui agissent parfois sur la mobilité des os de son crâne et de son rachis.

Ces contraintes peuvent entraîner des troubles fonctionnels immédiats ou différés.

Les nourrissons peuvent être pris en charge par l’ostéopathe dès les premières semaines après la naissance.

Plus la consultation est réalisée rapidement, plus le traitement ostéopathique sera efficace et les résultats visibles rapidement.

femme_enceinte

QUELQUES INDICATIONS À UN TRAITEMENT OSTÉOPATHIQUE POUR VOTRE BÉBÉ :

  • Toute asymétrie physique du crâne
  • Torticolis
  • Troubles de la digestion : coliques, diarrhées, constipation, …
  • Régurgitations, vomissements
  • Troubles du sommeil, nervosité
  • Troubles ORL à répétition : sinusites, otites, rhinites, bronchiolites, …
  • Troubles de la succion
  • etc.

Il est d’autant plus important de consulter un ostéopathe si vous avez eu un accouchement difficile (travail trop long ou trop rapide, une péridurale ou une césarienne, si votre bébé est né prématurément, si il y a eu une instrumentation à la naissance (forceps, ventouse, spatule), ou s’il s’est présenté par le siège).

La prise en charge du nourrisson en ostéopathie ne remplace en aucun cas le suivi médical par un pédiatre ou un autre spécialiste dont il aurait besoin.

image

L’ostéopathie pour l’enfant et l’adolescent

Ostéopathie pour enfant et adolescent

Votre ostéopathe possède toutes les connaissances et compétences nécessaires pour le traitement ostéopathique de l’enfant et de l’adolescent.

De la naissance à l’adolescence, certains troubles et dysfonctionnements peuvent intervenir. L’ostéopathie permet un accompagnement thérapeutique pendant la croissance, détectant et corrigeant en douceurs les éventuels déséquilibres et tensions qui s’installent.

enf-2

Il peut être également judicieux de consulter un ostéopathe après des traumatismes comme des chutes, des chocs, avant et après la pose d’un appareil dentaire, en cas de changement de comportement, de difficulté de concentration, …

Les motifs de consultation les plus fréquents sont :

  • Troubles de la posture chez l’enfant : scoliose, avachissement, hyperlordose, hypercyphose, …) 
  • Troubles digestifs
  • Troubles ORL récurrents : otites, bronchiolites, …
  • Douleurs chroniques articulaires ou de croissance
  • Maux de tête, migraines
  • Hyperactivité, troubles de la concentration et de la mémoire, troubles du sommeil
  • Suivi d’un traumatisme : chute, accident, fracture, entorse, suite d’une opération, …
  • Enurésie
  • Suivi d’un traitement d’orthodontie
  • etc.

Une prise en charge ostéopathique régulière (1 à 2 fois par an) permet de prévenir ces maux qui peuvent survenir dans la vie de tous les jours.

image
1 année ago ostéopathie

Les différents troubles présents en ostéopathie

Les céphalées

Les céphalées sont un motif de consultation très fréquent.

Elles touchent 80% de la population.

Le prise en charge des céphalées, nécessite un examen du patient complet afin d’écarter toute pathologie.

Les différents types de céphalées sont : 

  • Les migraines :C’est une douleur hémi-crânienne, pulsatile et intermittente.

Elles peuvent être accompagné de signe visuel, de trouble du langage et de sensation anormale au niveau de la langue. Elles peuvent durer plusieurs jours.

  • Les céphalées de tension :C’est une douleur bilatéralle à type de pression. Les muscles du cou, de l’épaule et de la machoire peuvent être douloureux.
  • Les céphalées cervicales : C’est un mal de tête unilatéral, déclenché par les mouvements du cou ou une posture, avec la possibilité d’avoir une douleur cervicale.

Les troubles du sommeil

Cela touche plus frequement les femmes et augmente avec l’âge.

Cela se manifeste par: 

  • La nuit :

– Difficulté d’endormissement

– Réveil nocturne

– Réveil précoce

  • Le jour :

– Fatigue

– Somnolence

– Irritabilité

– Trouble de l’humeur

 Les troubles intestinaux

Dans les troubles intestinaux sont regroupés :

  • Les troubles fonctionnels
  • Les ballonnements
  • Les difficultés à digérer
  • Les reflux gastro-oesophagien ( si la cause ne nécessite pas une prise ne charge médicale)

Les troubles ostéo-articulaire

Ceci regroupe :

  • Les maux de dos de type : lumbago, dorsalgie, cervicalgie
  • Les douleurs de type : sciatalgie, cruralgie, pubalgie
  • Le syndrome du canal carpien
  • Les séquelles de traumatisme
  • Les douleurs de la machoire
  • Les douleurs au niveau des membres
image
1 année ago ostéopathie

Les différents principes de l’ostéopathie

La pratique de l’ostéopathie est régit par différents principes

L’unité du coprs

L’être vivant est un ensemble relié par les tissus qui le composent. Il constitue donc une unité fonctionnelle indissociable propre à chacun.

L’inter-relation structure-fonction

Dans l’ostéopathie le fonctionnement d’un organe, d’une articulation ne peut être optimal que si la mobilité de la structure est normale. Et la mobilité ne peut être normale que par un bon fonctionnement de la structure.

Principe d’auto-guérison

L’ostéopathie se base sur le fait que le corps peut, par des mécanismes physiologiques qui lui sont propres, arriver à sa guérison. Le thérapeute n’est que le starter de ces réactions normales en permettant au corps de retrouver un état de stabilité

La Dysfonction Somatique

 C’est une réaction du corps à un stress qu’il soit émotionnel (stress, fatigue), physique (traumatisme, efforts répétés, trouble de la posture, maladie) ou en relation avec des facteurs environnementaux (alimentation, mode de vie).

Petit rappel sur l’ostéopathie 

Historique

L’ostéopathie est une médecine manuelle prenant racine aux Etats-Unis.

Elle se base sur le toucher, une palpation fine, afin de pouvoir poser un diagnostic ostéopathie et traiter les différentes dysfonctions susceptibles de maintenir des zones de contraintes et donc de douleur, mais aussi dans certain cas savoir réorienter son patient vers son médecin traitant en cas de doute sur le diagnostic.

Inventée par un médecin américain Andrew Taylor Still en 1874. L’ostéopathie se développe avant tout aux Etats-Unis, puis dans les pays anglo-saxons tels-que l’Angleterre, la Nouvelle-Zélande, l’Australie. En France, elle se pratique depuis les années 1960 mais n’est autorisée que depuis le 4 mars 2002 (article 75).

image
2 années ago ostéopathie

Le diagnostic ostéopathique

Afin de poser un diagnostic ostéopathique et traiter en toute sécurité, les consultations se déroulent de la façon suivante :

  • Une anamnèse :  Au début de la consultation, je vous poserai de nombreuses questions sur l’apparition de vos symptômes, sur vos antécédents afin d’écarter toutes pathologies n’étant pas de mon ressort et nécessitant une consultation en médecine traditionnelle.
  • Une observation: Elle me permet de comprendre votre schéma postural et les différents déséquilibres.
  • Une phase de tests: Cela va me permettre de passer en revue la globalité de votre corps afin de poser un diagnostic ostéopathique mais aussi de comprendre les causes de l’apparition de vos symptômes.
  • Une phase de traitement: Enfin, suivant le diagnostic, je mettrai en place différentes techniques en fonction de votre personnalité physique et psychique afin d’obtenir la meilleure efficacité possible.

Les techniques utilisées lors des consultations peuvent se regrouper en 3 catégories:

  • Les techniques structurelles: Elles sont utilisées dans le but de mobiliser différentes structures du corps. Cela peut aller de la simple mobilisation à la manipulation à haute vélocité et basse amplitude.
  • Les techniques viscérales: Ces techniques ont pour but de lever les tensions qui peuvent être présentes au niveau des viscères, et qui peuvent  entretenir ou causer certaines douleurs.
  • Les techniques fonctionnelles: Ces techniques ont pour but de mobiliser le tissu de soutien du corps. Ce tissu servant de charpente au corps, une tension ou une baisse de sa mobilité peut avoir des répercussions douloureuses à distance de la zone en dysfonction.
image
2 années ago ostéopathie

Comment se déroule une séance d’ostéopathie ?

Déroulement d’une séance d’ostéopathie

1) ANAMNÈSE

La consultation débute par un interrogatoire précis sur votre motif de consultation et vos antécédents médicaux, chirurgicaux et traumatiques. Ceci permet à l’ostéopathe de mieux comprendre les origines de vos douleurs.

2) Examens et tests

Un bilan global est ensuite effectué afin de déterminer
les zones du corps qui sont en restriction de mobilité. Cette première partie permet également à l’ostéopathe d’établir un diagnostic différentiel en vue de détecter une pathologie qui ne serait pas de son registre.

3) Traitement

Il existe différentes techniques de traitement, le structurel
(qui peut se résumé grossièrement par le « crac »), le fonctionnel (technique douce), le viscéral (le travail sur les organes), le crânien et les techniques fasciales (travail tissulaire).

Votre ostéopathe travaillera principalement en techniques fasciales, crâniennes, viscérales et fonctionnelles, en fonction de la demande et des tissus de chaque patient, afin de redonner de la mobilité aux zones trouvées lors des tests.

4) Les réactions possibles après la séance et pourquoi ?

Chaque patient va réagir différemment après une séance d’ostéopathie. Les réactions les plus fréquentes sont :

  • les courbatures qui sont dues au travail des muscles qui régissent la posture. Les nouvelles informations données par l’ostéopathe durant la séance peuvent créer des réactions en chaine pouvant produire des courbatures à divers endroits.
  • la fatigue, due à la consommation d’énergie du corps pendant et après la séance.
  • de nouvelles douleurs dues à la réorganisation du corps.
  • des nausées, diarrhées, pouvant apparaître principalement après un travail digestif.

L’ensemble de ces symptômes perdurent pendant 48h environ. C’est pourquoi, toute activité sportive et physique est déconseillée durant cette période.

image
2 années ago ostéopathie

L’ostéopathie c’est quoi au final ? Petit rappel

L’ostéopathie

C’est une médecine manuelle qui s’intéresse au corps dans sa globalité.
Le but est de déterminer la cause des symptômes présentés par le patient. Le traitement s’effectue par le biais de techniques douces qui respectent les tissus du patient. L’ostéopathie possède champ d’action très large dont les différents motifs de consultation sont évoqués dans la rubrique «pourquoi consulter ».

L’histoire

L’ostéopathie a été fondée aux Etats-Unis par Andrew Taylor Still vers la fin du 19ème siècle. Il est un des premiers médecins à s’intéresser aux interactions entre les différents systèmes du corps humain. En 1874, il abandonnera la médecine conventionnelle pour se consacrer à une médecine différente qu’il appellera « ostéopathie ».

Il établit des grands principes qui sont les fondements de cette pratique :

  • « La structure gouverne la fonction », cela signifie que toute altération du squelette (accidents, choc, traumatisme, chirurgie et toutes restrictions de mobilité) va modifier le fonctionnement des organes qui sont en relation avec ses articulations.
  • « Le rôle de l’artère est suprême », il met en évidence l’importance de la libre circulation des liquides du corps (sang, lymphe, liquide céphalo-rachidien, etc).
  • « L’homéostasie », l’ostéopathe est une aide extérieure et c’est le corps qui travail pour rétablir ses constances. On se base sur la faculté que possède le corps humain à s’autoréguler et s’autoguérir.
  • « L’unité du corps », on a une interrelation entre toutes les structures du corps (os, muscles, tendons, ligaments, nerfs, organes) par un tissu commun : le fascia. Ainsi, une restriction de mobilité en un endroit peu créer des douleurs à distance.

Pourquoi ça marche

L’ostéopathe cible précisément les zones de restriction de mobilité grâce à une perception entrainée de sa main et sa connaissance précise de l ‘anatomie et de la physiologie du corps humain. L’ostéopathe traite les zones du corps qui présentent des restrictions de mobilité et qui sont à l’origine de vos douleurs. Par exemple, une ancienne entorse de cheville peut modifier légèrement votre façon de marcher et au fil du temps générer des douleurs au niveau du dos. L’ostéopathe ciblera la cause de votre douleur, ici la cheville, pour traiter votre mal de dos.

© Copyright 2016 - 2019 Ostéo. Tous droits réservés.